Une Majorité en posture de bulldozer démolisseur au conseil municipal …

Nouveau plan d’aménagement de Rivalou, re-tarification du périscolaire, validation du projet de gravière à Ladin, la majorité municipale avance au bazooka ! Voici pourquoi nous ne l’avons pas suivie.

Sur le bilan 2014-2015 de Rivalou, s’instituer il y a un an ambassadrice de Rivalou n’aura servi à rien : Pas un lot vendu depuis ! Dans les nouvelles orientations on trouve le transfert de la partie sud de la ZAC au privé, pas de plan d’assainissement ni d’aménagement justificatif présentés alors qu’on double la surface des lots vendus, un déficit prévisionnel qui grimpe de 400 000 à près de 800 000€, la mise en vente du lot réservé à une future école alors que le nombre d’enfants scolarisés ne fera qu’augmenter! C’est ce qu’ils appellent redynamiser!

Sur les tarifs de l’accueil périscolaire, c’est une augmentation forte entre 1,5€ et 2,5€ par jour malgré une dotation de la CAF aux structures municipales qui monte de +40%. Une décision prise à la va-vite, sans volonté de trouver de solution alternative pour limiter la charge supportée par les familles.

Sur la gravière la majorité a décidé de suivre le commissaire enquêteur malgré l’opposition claire des populations voisines. C’est  l’annulation du PLU en vigueur depuis 2012 et des décisions précédentes prises dès mars 2007 par le conseil municipal d’alors. C’est le projet caché des municipales 2014 qu’on nous impose, sans mandat démocratique venu des citoyens ! Tout cela enjolivé d’invocations sur le thème « ce n’est pas moi ! ». Unique responsable de la réouverture du dossier et du massacre du PLU, sans d’états d’âme, Mme la Maire se défausse sur d’autres.  Qui sont les coupables ? : pas elle mais le Préfet et J Tkaczuk bien sûr ! 15 jours plus tôt, on n’a pas peur de renvoyer le Préfet dans ces 22 quand son nouveau schéma de l’intercommunalité déplait, mais pour la gravière on s’incline sur le champ ! C’est la faute du Préfet donc même si tous les Préfets qui se sont succèdés ont sollicité de la même façon qu’elle Jean Tkaczuk qui n’a jamais changé, mais qui est co-coupable quand même pour avoir lancé l’étude en 2006. Cela fait depuis 2007 soit près de 9 ans déjà que l’ancienne majorité et Jean Tkaczuk ont affirmé en conseil municipal leur opposition au projet et mis en œuvre un PLU protecteur des ressources en eau.
Sur le comité de suivi de la gravière, on est étonné de les voir tellement pressés de mettre les choses en place! C’est la charrue avant les bœufs! Pourquoi ? Le PLU actuel est encore vivant, le nouveau pas encore validé par l’Etat! Quant à la composition du comité réduit en nombre au minimum syndical, sans poste réservé à la minorité, est la preuve qu’on est dans un simulacre de démocratie.
Tout cela nous ne l’avons pas validé, nous ne l’avons pas voté non plus, car nous trouvons que ce sont de drôles de manières d’être à l’écoute de nos concitoyens lislois!

Le groupe municipal Agir pour Tous : Michel Bruyère, Régine Lemaire, Henriette Relaix, Nicole Sanchez, Jean Tkaczuk, Laurent Veyriès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.