Cartes sur Table #2

Cartes sur Table N°2 - Juin 2016Le second numéro de notre journal Carte sur Table, le journal de l’Association Agir pour Tous et de l’opposition municipale vient de sortir.

Au sommaire :

  • Edito Est-ce ainsi que l’on peut aller à l’essentiel ?
  • Rivalou
  • Finances municipales
    Assumer ?
  • Les Écoles Grande
    cause municipale de 2001 à 2013
  • Vote du budget 2016
  • Conseil du 10 mars : débordements intolérables !
  • Fiscalité : propagande, désinformation ?
  • Gravière : la majorité se cache derrière l’opposition pour justifier ses décisions : Impressionant COURAGE !
  • Travaux de voirie : ça viendra quand ?
  • Hommage à François Bousquet
  • Commerces : fermeture et incivilités
  • Musée à vendre ?

L’Éditorial de Jean TKACZUK

Est-ce AINSI que l’on peut aller à l’ESSENTIEL ?

Les temps présents sont diffi ciles : attentats, migrants, mondialisation, restriction fi nancière imposée aux collectivités. Une telle situation devrait nous engager à nous serrer les coudes dans l’intérêt général, à faire l’UNION. De nombreuses communes se sont lancées dans cette voie. À Lisle au contraire, l’actuelle majorité en est resté au dénigrement, aux règlements de compte, à la DIVISION.

Si nous voulons comprendre le caractère si peu réjouissant de la situation Lisloise, il faut examiner « Cartes sur Table » ces éléments qui constituent le coeur des divergences entre les deux parties du conseil municipal. Cela nous amène, à nouveau chers lecteurs à vous entraîner dans des textes qui vous paraîtront peut-être ingrats.

Concernant notamment les fi nances municipales : nul n’est parfait et on peut toujours faire mieux, mais les ratios de la période 2008-2014 ont été les moins mauvais observés à Lisle depuis des années. Pourtant la majorité n’assume pas le bien-fondé des politiques menées antérieurement et déverse un déluge de critiques, faisant par facilité de notre groupe l’unique bouc-émissaire empêchant de mener les politiques nécessaires

Lisloises Lislois, n’aurions-nous pas été bercés d’illusions, par la nouvelle équipe municipale. Quel contraste entre les déclarations d’hier et les décisions prises aujourd’hui !?

Depuis début 2014, nous avons traversé sous leur direction, une phase de démolition avec l’attaque du PLU et l’ouverture de la gravière, un projet avorté de division en deux de la communauté de communes TED, une mise en cause de la salle polyvalente au Rivalou. Et voici la vente du Musée Raymond Lafage qui se profi le ou demain peut-être la fermeture de la piscine.

Est-ce vraiment là l’ESSENTIEL, ce qu’il faut préserver à tout prix dans une phase de restriction ? Pourquoi négliger les vraies priorités ? Les travaux de voirie par exemple, en campagne notamment, qui seront la grande victime de ce mandat, si les orientations prises jusqu’ici se maintenaient !

Malgré 2 ans d’inaction, on voit quand même des dépenses de fonctionnement qui remontent, quand elles étaient contenues sous la mandature précédente !

Au total vous avez peut-être jugé notre action insuffisante (les municipales de 2014 l’ont dit), mais force est de constater que l’inaction actuelle et les orientations de parti-pris systématique auxquelles on est confronté, sont plus qu’inquiétantes !

Nous considérons que tout cela n’est ni de bonne pratique, ni de bonne gestion.

Ce nouveau numéro de « Cartes sur Table », vise à l’expliquer.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Télécharger Carte sur Table #2 – Juin 2016

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.