acordeon

VIVRE ENSEMBLE

tout un programme

Soutenir et encourager les actions de quartier et les manifestations associatives

Créer et ou réaménager des lieux d’échange dans les HAMEAUX, des salles communales au service de la population sur l’ensemble de la commune

Mettre en place un référent Associatif qui coordonne le partage d’informations / ressources entre les nombreuses associations et valorise les actions des bénévoles.

Renforcer l’ACCUEIL du PUBLIC et l’accès aux SERVICES MUNICIPAUX 

Etre à l’écoute des préoccupations des citoyens

Recueillir les idées, les propositions sur les projets afin d’en débattre et de trouver collectivement des solutions.

Rendre intelligible le fonctionnement de la collectivité pour une meilleure compréhension des administrés

Promouvoir les actions citoyennes au travers du bulletin municipal.

INTEGRER L’OPPOSITION MUNICIPALE (écouter ses idées, travailler de concert, l’intégrer à la préparation des commissions et des conseils municipaux)

Mettre en œuvre un programme de FORMATION des élus et renforcer celui du PERSONNEL municipal

Informer les Lislois sur l’ensemble des actions municipales et associer les administrés à la réflexion sur des projets

CONSULTATION CITOYENNE sur les grands projets : Créer une commission citoyenne chargée du suivi des dossiers pour tout projet d’investissement supérieur à 500 000€ et non prévu au programme électoral.

La maxime est connue: « En devenant propriétaire et donc en s’endettant, on ne s’appauvrit pas. » C’est la même chose pour une commune : investir c’est l’enrichir, c’est favoriser son attractivité avec la venue de nouveaux habitants et ainsi générer de nouvelles recettes fiscales permettant l’amortissement des investissements.

Les investissements passés étaient nécessaires et raisonnables. Pour preuve : malgré la baisse des dotations de l’Etat, les échéances des prêts ont été remboursées et le niveau d’endettement s’est réduit, comme cela était prévu.

Regrettons par contre l’arrêt brutal des investissements structurants durant la dernière mandature (700 000 € par an contre 1 500 000€).

Notre programme est chiffré. Nous nous engageons à gérer le budget sans augmenter le taux des impôts et le niveau de la dette et à bien calibrer les prévisions pour ne pas déraper dans le coût des investissements (cf le contrexemple: Aire intergénérationnelle au Lac votée à 232 000€ HT et payée au total 324 000€ TTC soit 16,4 % de plus.. ou sur le projet MUSEE: ajout d’un permis rectificatif pour la toiture..)

URBANISME et PLU (Plan local d’urbanisme) : 2022 verra la fin des modifications individuelles par commune et apparaître un PLU intercommunal. Nous garantirons une concertation citoyenne dans la procédure de révision, une attention aux « circuits citoyens » aux « liaisons douces », liés aux usages.

Revoir le principe d’aménagement et la gestion commerciale pour les terrains restant à aménager sur la Zone du RIVALOU.

Travailler en concertation avec la communauté d’agglomération pour faire évoluer la STATION d’EPURATION restée dans la situation de 2013 : l’adapter aux volumes d’effluent et aux normes est prioritaireMettre en place un élu REFERENT environnement pour COORDONNER des actions de type « Agenda 21 », en lien avec le plan Climat Energie Territorial de l’Agglomération.

Etudier avec la Communauté d’Agglo la faisabilité d’une mise en place de POUBELLES/CONTAINERS ENTERRES.

Mettre en œuvre un programme en matière d’ENERGIES :

  • Revoir l’isolation des bâtiments municipaux.
  • Développer le photovoltaïque sur les toits municipaux.
  • Organiser des chantiers de nettoyage visant à la valorisation des déchets, y compris au niveau des déchets communaux.

Reconquérir les ESPACES PUBLICS. Repenser les espaces verts en zone urbaine pour s’adapter au climat et reverdir la ville en privilégiant le végétal (planter des arbres) et l’eau (baisse de la température par fortes chaleurs), éviter l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols.

Favoriser des espaces de promenade, de partage de savoir-faire en créant une « AIRE BOTANIQUE » et un espace convivial aux abords de la piscine, pour faire découvrir la faune et la flore locales, en y associant écoles, associations, artistes et le conseil municipal jeunes.

SIVENS Le drame vécu par notre communauté nous amène à affirmer: « Plus jamais ça ! » Le débat constructif au sein de « l’Instance de Co-Construction (ICC) du projet de territoire du bassin versant du Tescou » doit se poursuivre, et devra dégager des solutions fondées sur des données établies de façon contradictoire et sur le principe « gagnant-gagnant ». Nous nous engageons à tenir les lislois régulièrement informés des progrès des discussions.

Accélérer l’implantation de la MAISON DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLEet faire aboutir le projet, avec Parisot, Peyrole et Montans, en concertation avec les professionnels, et favoriser l’arrivée de nouveaux médecins (attractivité).

Déployer les activités du «CCAS» pour lui permettre d’aider les Lislois en situation difficile, d’urgence, tant dans  leur vie professionnelle, sociale, que familiale.

Créer et animer une antenne d’EPICERIE SOLIDAIRE en lien avec celle de Gaillac dans le cadre d’un réseau « d’épiceries sociales et solidaires » pour apporter une aide ponctuelle, principalement alimentaire, à ceux qui en ont besoin.

Renforcer « l’offre de mobilité» de l’AGGLO (Transport A la Demande(TAD)) pour les personnes dépendantes, y compris le samedi et le dimanche pour se rendre au marché.

Fonder une MAISON DES BENEVOLES ET DES SERVICES, pour palier la fracture numérique, dans les démarches administratives (l’emploi, la retraite, la famille, le logement…), le soutien en Economie Sociale et Familiale, des réunions d’information, de sensibilisation.

Impulser la création de MAISONS PARTAGEES pour les séniors, dans le secteur public ou privé.

Soutenir une DYNAMIQUE INTER-ASSOCIATIVE fondée sur l’échange, la mutualisation de moyens et le développement de projets communs, partagés.

Mettre en place un élu référent associatif  pour accompagner les associations sur les aspects administratifs, juridiques, législatifs et financiers.

Soutenir et animer « les JARDINS FAMILIAUX», étendre la formule aux HAMEAUX

 Créer une COMMUNICATION associative avec :

  • Compléter le traditionnel FORUM par la mise en place d’une VRAIE FETE DES ASSOCIATIONS.
  • un GUIDE complet  des associations lisloises à l’attention des habitants et des nouveaux arrivants .
  • une LETTRE TRIMESTRIELLE « ASSO LISLE » pour VALORISER les actions associatives, les résultats sportifs, les événements.
  • un AFFICHAGE sur la commune (écoles, stade, panneau électronique).

Intégrer le public associatif en situation de handicap (partenariat avec le collectif HANDICAP-81).

Equiper la salle des associations pour faciliter son utilisation (vidéoprojecteur, imprimante, …).

Faire rayonner l’économie locale :

  • Promouvoir l’économie locale et circulaire (agriculteurs, artisans, auto entrepreneurs, artistes).
  • Promouvoir les domaines viticoles Lislois en Centre Bourg et soutenir ceux en transition biologique.
  • Donner plus de VISIBILITE par une communication / lobbying auprès des professionnels du tourisme.

Capitaliser sur l’attrait touristique estival :

  • Accompagner l’agglomération dans le soutien au COMMERCE et favoriser de l’événementiel pour augmenter les flux touristiques tout au long de l’année.
  • Aménager des ETALS EPHEMERES l’été devant les locaux inexploités.
  • Redéfinir le lieu et le rôle de l’Office de Tourisme avec la Communauté d’Agglo.

Créer les conditions de L’INVESTISSEMENT PRIVE :

  • Inciter à l’installation d’entreprises tertiaires en centre bourg (exonération du foncier sur 3 ans.
  • Créer un espace de bureaux pour le télétravail ou les travailleurs indépendants.
  • Élaborer un Plan pluriannuel perspectives économiques/touristiques en concertation avec les commerçants et acteurs locaux du tourisme.

Se mobiliser pour le maintien des services publics et au public.

Soutenir l’AGRICULTURE et la VITICULTURE :

  • Participer à l’organisation de filières durables et accompagner l’installation ou la transformation d’exploitations agricoles Lisloises.
  • Collaborer au projet d’autonomie alimentaire et d’organisation de circuits courts.
  • Créer « la ROUTE DES DOMAINES EN VÉLO » avec des vignerons partenaires. 

Mettre en place une « BOURSE A PROJETS JEUNES » pour aider le financement de projets jeunes de type environnemental, humanitaire ou de mobilité internationale, d’accès au permis.

Créer et financer un « chèque associatif» pour faciliter l’accès des enfants et des jeunes aux activités sportives et culturelles.

Etendre les prérogatives du Conseil Municipal Jeunes (primaires + collégiens), lieu d’apprentissage à la citoyenneté, en lui permettant de porter des actions structurantes sur la commune, avec un budget dont il aurait la gestion sous la responsabilité d’un élu référent et avec l’opportunité de défendre ses projets au sein du conseil municipal, pour mieux valoriser le travail et son action.

Mener une réflexion avec les communes du Pays Lislois et l’Agglo pour une réhabilitation de la PISCINE, qui doit être un outil éducatif et un vecteur de lien social.

Faire vivre un programme de réhabilitation des STADES et des locaux associatifs .

Renforcer l’offre en EQUIPEMENTS A CARACTERE RECREATIF (Piste pour rollers et skate parc, cyclocross ou une aire de sport pour ados).

Créer un parcours santé accessible à tous, aux abords du stationnement camping-cars.

Repenser les liens entre ZONES URBAINE et PERI-URBAINE et RURALE.

Lancer une réflexion sur l’animation de la vie des quartiers et les services ainsi que sur les liens avec l’ensemble de la zone urbaine et les modes de circulation.

Créer des liaisons entre le cœur de ville et ses parties adjacentes :

  • Trottoir rue Saint Louis. Il faut  favoriser le dynamisme commerçant de la rue.
  • Sécuriser les Avenues Général de Gaulle et Jean Jaurès par un partage voitures/vélos/piétons en ayant à cœur l’accessibilité pour TOUS.
  • Identifier les flux « intra » et « extra » et les « usages actuels» pour revoir aménagement et articulations entre quartiers, comme de part et d’autre de l’axe RD 988, notamment organiser l’INTERMODALITE (parkings extérieurs, desserte de la gare et circuit des BUS de Ligne sur la D988 et parking place Paul Saissac).
  • Créer des pistes cyclables et des aires/équipements de stationnement des cycles.

La loi SRU impose un taux de logements locatifs sociaux à 20% du parc ; ce taux n’est que de 6,2% ! Travailler sur l’offre locative est une urgence (hébergement, hébergement solidaire / participatif, partagé).

LOGEMENT SOCIAL: Créer une offre locative plus importante sur la commune, proposant des services assurant aux aînés une meilleure autonomie.

Mise en place d’un élu REFERENT technique qui aidera les lislois sur les dossiers et les informera sur l’actualité des aides, les assistera pour les démarches et le portage des dossiers (aides type  Ma  PrimeRénov).

 Réactualiser le programme de  lutte et de surveillance  contre les termites.

REPENSER le développement du MUSEE, car il est urgent de réfléchir !

POURQUOI en effet dépenser 2,3 millions d’€ pour localiser un nouveau Musée dans un bâtiment 2 fois plus petit que l’existant et si délabré ?

Notre Proposition : Mettre en place une COMMISSION CITOYENNE DE REFLEXION pour déterminer si oui ou non il est légitime de poursuivre le projet de déplacement/vente : ce doit être la décision de citoyens lislois sur des critères liés au rôle, au financement.

 

Redynamiser la Médiathèque et la faire vivre (maintenir l’ouverture du dimanche, réaménager son espace pour accueillir plus d’ouvrages, de publics et diversifier les animations et expositions temporaires).

Donner une ouverture artistique et culturelle plus large et en différents lieux de la commune aux « SOIRS D’ETE ». Soutenir les manifestations structurantes comme Lisle Noir, Arts Scenics, Fêtes générales… 

Recenser les ARTISTES LISLOIS, valoriser leurs créations, leurs initiatives, les impliquer comme ressources dans les projets locaux (scolaires, municipaux, associatifs, …).

Valoriser l’HISTOIRE et le PATRIMOINE :

  • Etudier la possibilité de réhabiliter l’accès au PORT comme nouveau lieu de vie et en valoriser l’histoire pour de nouvelles activités touristiques (pêche, nautisme).
  • Faire avancer dans un plan pluriannuel les projets de réhabilitation instruits en 2013 (Fontaine du Griffoul + copie, Eglise Notre Dame de la Jonquière..).
  • Créer une semaine du vin de Gaillac (en novembre) avec animations : Projeter l’histoire du vignoble le soir sur la façade de la Mairie, dégustations et ventes sur la semaine.
  • Organiser des circuits de visite pour découvrir la richesse du patrimoine de la campagne lislois.
  • Réactiver le Jumelage avec BORJA.

Développer les liens entre un élu REFERENT SCOLAIRE, enseignants et les associations de parents d’élèves, en formalisant des temps de rencontre réguliers.

Impulser des actions citoyennes et en lien avec le développement durable.

Faciliter la mise en place d’actions éducatives avec le Musée Raymond Lafage, la Médiathèque et le Musée du Chocolat.

Encourager et accompagner la mise en place de séjours scolaires (primaire/collège).

 Contribuer à un projet local de type « Cantine en transition » (organisé en circuit court).

Pérenniser les activités périscolaires pour tous les élèves de la commune et contribuer au renouvellement de leurs actions et contenus en impulsant la coordination d’un collectif d’intervenants au niveau de l’agglomération.

COLLEGE : Risque est grand de voir le nombre de ses classes passer de 4 à 3 par niveau !

  • Promouvoir la très attractive section HANDBALL du collège, unique dans le département du Tarn.
  • Négocier la mise en place d’une navette bus de liaison Gare/ collège pour les élèves extérieurs.
  • Promouvoir l’attractivité du RIVALOU pour augmenter le nombre de familles jeunes.

VIDEO-SURVEILLANCE : Peut être une bonne chose certes, mais ayant tendance à repousser les problèmes plus loin (cf. : les 5 voitures brûlées sur les Promenades, 3 mois après la mise en service). Nous nous engageons à compléter les mesures prises par un travail de fond sur le terrain de l’animation sociale et des rues.

Assurer la sécurité des déplacements piétons et cyclistes par la limitation de la vitesse, notamment dans les hameaux (Saurs, Lapeyrière,…).

CONTROLER les DEPOTS sauvages de déchets.

Equiper les espaces publics de « Toutounet ® » et verbaliser les propriétaires de chiens si excréments sur la voie publique.

Lutter contre l’invasion des PIGEONS.